Quels Sont Nos Principes?

Confidentialité

Lorsqu’il travaille sur une affaire, le Bureau de l’Ombudsman prend toutes les précautions requises pour protéger l’identité du titulaire du contrat ; cependant, surtout dans les affaires compliquées, il est parfois nécessaire de mobiliser toutes les parties pour tenter de trouver ensemble une solution. L’Ombudsman étudiera alors avec le visiteur le meilleur moyen de faire avancer son affaire lorsqu’il ne paraît pas possible de préserver l’anonymat. L’Ombudsman présentera le plus objectivement possible toutes les options envisageables en vue de leur examen.

Word cloud for What Are Our Principles

En tout état de cause, l’Ombudsman ne mentionne jamais le nom du titulaire du contrat sans l’aval de ce dernier. À ce propos, il est souvent précisé pendant les discussions préliminaires si le titulaire du contrat donne à l’Ombudsman toute latitude pour se renseigner en son nom.

Le principe de confidentialité s’applique dans les deux sens : les visiteurs du Bureau de l’Ombudsman sont à leur tour tenus de respecter la plus stricte confidentialité, et bénéficient également de la protection de la confidentialité de leurs discussions et de toutes les autres communications avec l’Ombudsman.

Il convient de souligner qu’il n’y a qu’une seule exception à ce privilège de confidentialité : « lorsqu’il semble exister un risque imminent de grave préjudice ».

Impartialité et Neutralité

Un Ombudsman ne peut pas se faire l’avocat de toute partie à un différend et n’est pas non plus en situation de condamner, mais doit plutôt s’assurer de la régularité de la procédure. Si l’Ombudsman estime que la justice n’a pas été rendue dans une affaire donnée, il adressera une recommandation à l’organe exécutif. Un Ombudsman ne rend ni n’exécute aucune décision ; son rôle consiste à s’efforcer de trouver un règlement équitable pour tout différend dont il est saisi.

Indépendance

Le Bureau de l’Ombudsman bénéficie d’une entière indépendance structurelle et fonctionnelle vis-à-vis des autres entités et fonctionnaires de l’organisation. L’Ombudsman rend compte du travail du Bureau aux organisations via son rapport annuel. Il organise également des réunions informelles avec les dirigeants exécutifs des organisations.

Informalité

L’Ombudsman ne prend part à aucune procédure judiciaire ou administrative formelle des fonds des programmes relative aux différends ou aux problèmes sur le lieu de travail.